Par sa main cruelle, le virus ebola frappe sans pitié la communauté humaine et fait des ravages incalculables. Quand une telle chose arrive nous pouvons être tentés de nous demander : “Où est Dieu ?” Et quand, tenaillés par la peur, des gens exigent des règles pour  ériger des murs pour empêcher l’entrée dans nos pays de l’étranger qui est suspect et indésirable, nous pouvons être tentés de nous demander : “Qu’est-ce qui est arrivé à l’humanité ?”

Puis Noël arrive et nous nous souvenons du mystère de l’incarnation.

Dans la personne de son Fils, Dieu fait sa demeure parmi nous ; Dieu connaît le malheur de la précarité, la douleur du rejet et les affres de la mort. En Jésus, Dieu suit le chemin du désespoir, traverse le désert de la désolation et porte les habits d’un exclu qui souffre la détresse du  rejet.

Le Seigneur sait ce que nous ressentons quand le découragement menace notre foi confiante. Il comprend quand, devant le cauchemar d’une hécatombe apportée par une infection, nous sommes désemparés et sans espoir. Le Seigneur est là quand nous avons peur et que nous sommes plus occupés par notre désir de survie que par l’exigence d’aimer notre prochain.

Celui qui en Jésus est vrai Dieu et vrai homme connaît nos joies et nos douleurs. Dieu comprend les triomphes et les échecs qui  accompagnent notre pèlerinage terrestre. Par l’incarnation, il nous appelle à nous souvenir du mystère de l’amour divin, la merveille de la compassion divine, et le miracle de la grâce divine.

“La Parole s’est faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité” (Jean 1.14). Nous ne sommes pas seuls. Le Dieu qui est venu sur la terre habiter parmi nous et qui est monté au ciel après avoir participé à notre nature humaine est toujours avec nous. En fait, en Jésus-Christ nous sommes devenus “participants de la nature divine” (2 Pierre 1.4). Nous percevons le triomphe au milieu de la tragédie et  gardons l’espoir tout en suivant un chemin parsemé de malheurs.  Dieu, qui s’est approché de nous en Jésus, est toujours avec nous.

Si nous utilisons les ressources qui sont à notre disposition auprès du Seigneur incarné et ressuscité nous ne resterons pas sans espérance.

Neville Callam
Secrétaire Général
Alliance Baptiste Mondiale

Traduit en français par David et Jessie Boydell